Retraite : Ma nouvelle vie commence ici

Actualité

Fusion AGIRC-ARRCO : quelles conséquences pour votre retraite complémentaire ?

La retraite complémentaire fête ses 70 ans ! 

Elle regroupe deux régimes distincts : l’AGIRC créé en 1947 pour les cadres et l’ARRCO créé en 1962 pour les salariés du privé non cadres. Au 1er janvier 2019, ces deux régimes de retraite complémentaire n’en feront plus qu’un.


Pourquoi fusionner les régimes de l’AGIRC et de l’ARRCO ?

C’est l’aboutissement d’un long cheminement démarré en 1996 qui a pour objectif de renforcer le système et de simplifier la gestion de la retraite complémentaire des salariés du privé.


Dès le 1er janvier 2019, vous n’aurez plus qu’un seul interlocuteur. 

Ce qui facilitera grandement la vie des futurs retraités au moment d’effectuer leurs démarches pour faire valoir leur droit à la retraite mais aussi des retraités actuels qui n’auront plus qu’un seul organisme payeur pour leur pension de retraite.


Quel sera le fonctionnement du nouveau régime de retraite complémentaire ?

Le fonctionnement restera globalement le même, les quatre grands principes fondateurs n’étant pas remis en cause :

• Un pilotage et une gestion par les partenaires sociaux qui restent, entre autres, les garants du maintien de l’équilibre financier du régime de retraite complémentaire.

• Un régime remplissant une mission d’intérêt général.

• Un régime par répartition pour assurer le principe de solidarité entre les générations, tous secteurs d’activité confondus. Ce qui signifie que les cotisations que versent vos employeurs ainsi que celles que vous versez en tant qu’actif, servent à financer les pensions des retraités actuels

• Un système à points qui convertit, tous les ans, le montant des cotisations retraite versées l’année N-1 en points de retraite.


Ces points alimentent un compte ouvert au nom de chaque salarié. La valeur du point, au moment de votre départ à la retraite, déterminera ensuite le montant de votre pension retraite.


Comment sera calculée votre pension de retraite ?

Jusqu’à présent, chaque régime définissait une valeur à ses propres points retraite.

Le salarié du privé non cadre ne cotisant qu’à l’ARRCO, il ne perçoit, une fois à la retraite, que la pension de ce régime.

Mais si vous êtes salarié du privé cadre, vous cotisez à la fois à l’ARRCO et à l’AGIRC. Ce qui signifie qu’une fois à la retraite, vous percevrez deux pensions, chacune d’un organisme différent.


Demain, un seul régime, une seule valeur de point, un seul versement de pension de retraite complémentaire.

C’est la valeur du point ARRCO qui sera retenue pour les futurs points AGIRC-ARRCO. Vous êtes salarié du privé non cadre ? Vous conserverez à l’identique votre nombre de points. Vous êtes salarié cadre ?

Pas de changement pour la part de vos points ARRCO. Par contre, la part de vos points AGIRC seront convertis en une stricte équivalence, sur la base de la valeur actuelle des points ARRCO. Vous ne perdrez aucun de vos droits acquis et vous n’aurez plus qu’un seul interlocuteur pour votre retraite complémentaire.